Entre alpinisme à petits pas et 8a...

Dernière salve de week-ends à rallonge du mois de mai, particulièrement fourni en la matière cette année ! Avant de reprendre du service avec le club de mes débuts, le GUCEM, je retrouve Nathalie qui bat le fer tant qu'il est chaud après son stage dans les Calanques. Elle tient les prises comme rarement et s'offre, entre deux petites courses d'alpinisme de remise en jambes, une dizaine de montées en 2 jours dans des voies cotant entre 6b+ et 6c. Pas mal du tout pour une sudiste de coeur mais malgré tout une parisienne de corps, prisonnière de la grande couronne 5 jours sur 7 ! Respect pour son "commitment" et sa passion dévorante !

De mon côté, mon épitrochléïte qui m'a pourri la vie pendant 2 ans ne se fait plus que très modérément sentir, ce qui est un beau cadeau de Dame nature... et ce qui me permet de flirter à nouveau avec la sympathique barrière du 8a... C'est agréable d'être en forme et de n'avoir mal nulle part n'est-ce pas ? Tous ceux qui ont été embêtés par de petits pépins physiques (et plus encore ceux souffrant de maladies autrement plus graves !) savent qu'il faut profiter de ces moments de plénitude !

Brouillard partout sauf sur l'arête, mais températures fraîches... Une belle journée dans le Vercors sur le Cornafion et sa belle arête Sud
Ambiance un peu austère mais on est seuls, ça change du Gerbier ou du Mont Aiguille !
La longue arête découpe le ciel
Oui, ça souffle un peu !
Le caillou est très inégal, mais bon, ça fait "montagne"... 
Arrivée au sommet
Sourires bright et casques "tête de bite" de rigueur !
Dans le Taillefer, 200m d'altitude au dessus, ce n'est pas la même ambiance: il reste encore un paquet de neige de névé, ce qui rendra la descente sympa et rapide !
L'Oreille du Loup et sa traversée, l'esthétique objectif du jour... Un classique de la région que je n'avais encore jamais parcouru, il était temps d'y remédier !
Au dessus du col de l'Oullière, à droite, le domaine de l'Alpe du Grand Serre que je connais bien pour y avoir pris un forfait saison pendant deux ans !
Dans le jardin du Maître Sylvain Maurin, ready to go !
Caméra embarquée !
Une première dalle un peu technique mais depuis peu équipée de deux goujons judicieusement placés. Ca protègeait (un peu moins bien) sur friends mais cet équipement intelligent est parfait pour des cordées juste au niveau
Idem, ambiance lugubre et solitude assurée... on n'est pas sur la côte d'Azur là !
Quelques beaux passages du gabbro de bonne facture 
Doudoune et gants, ça change de la veille où il faisait presque trop  chaud en falaise !
Descente dans le brouillard à slalomer à vue entre les petites barres...
Plus bas, le printemps reprend ses droits !
La station fantôme de St Honoré - La Chaud, à 1500m... L'histoire passionnante de cet endroit est expliqué en quelques lignes ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !