Un peu d'alpinisme caniculaire de proximité...

C'est parti pour une semaine caniculaire: 33-34°C tous les jours sous un soleil écrasant, et un thermomètre qui reste scotché au delà de la vingtaine au plus frais de la nuit en plaine... Nathalie est de retour pour quelques jours, on attaque d'entrée sa saison d'alpinisme par une petite arête rocheuse en Belledonne, la traversée du Pic du Pin.

Un départ à la fraîche nous permet de ne voir le soleil qu'une fois sur l'arête, on se déshydrate ainsi moins qu'après une purge de 2h en plein cagnard sur ce mauvais sentier bien raide... Si l'approche est assez longue (on n'est pas des "traileurs" bordel), l'arête, "touffesque" au début, devient très belle et alpine en seconde partie Cela permet de brasser de la corde avec une série lames à négocier, et quelques petits rappels à poser. L'occasion de se pendre dans des noeuds Dufour, perso j'adore, et ça oblige à être un minimum à ce qu'on fait :-)

Quelques images de cette journée d'été Saharien...

Et biiim ! On est pas bien là ? Nathalie ici mieux qu'ailleurs...
Carte postale magnifique à l'approche après le Pas de la Coche, avec vue sur le Grand Pic
Une variante Kosovo-Tchéchenne "on va passer par là ça a l'air grimpant" dans la première rampe transformera cette section en crux du jour. Quelques instants plus tard, on entre dans la lumière
Panorama grandiose et, par moments, de l'excellent caillou !
Beau parcours d'arête, parfois très effilé, et manips de corde variées (court, tendue, désescalades, rappels...)
Du rocher globalement très correct
Du gaz, mais jamais de grande difficulté technique, vraiment sympa
Sur le fil du "rasoir"
La chemisette de minet pour le L, résultat: des coups de soleil sur les bras et une soirée Biafine: Le fils du Soleil se fait vieux !
Les arêtes du Diable au Maudit ? Que nenni, Belledonne :)
Soleil, caillou, plaisir !
Le ciel vire au laiteux: nous sommes écrasés par la chaleur !
On en termine: 2h30 pour l'arête intégrale jusqu'au col de l'Aigleton, c'est plutôt pas mal; ça rattrape la marche d'approche au train de sénateur...
Bonne grosse pause déjeuner, on va se rentrer pour mater Roland, la fin du  Dauphiné, la MotoGP, etc...
Ca ne manque pas de gueule ce petit itinéraire !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !