Poussez pas les Cénobites ! Tranquille...

Avant le lancement cette semaine de la saison d'alpinisme estival (avec une Grande Casse), encore un peu d'escalade avec Nathalie qui descend de la capitale prendre un bol d'air frais préalpin ! Une météo compliquée ce week-end nous oblige à un peu de gymnastique topo/météo/pluvio... Bref, as usual on essaye d'extraire le meilleur des trois jours disponibles !

On attaque par un peu de couenne "après travail" car la miss a faim de bourrinage. Quelques runs bien incisifs dans "Bol d'air", un joli petit 6c signé Foué Chopard, lui permettent d'étancher sa soif de lactates...

La journée avait pourtant commencé moyennement,  votre serviteur arquant un plat où des guêpes avait choisi d'établir leur nid... Il était heureusement de petite taille (le nid ? Le serviteur ? Les deux ?) mais on n'évite pas une piqure...

De mon côté, malgré cette satanée épitrochléïte qui traîne depuis presque deux ans désormais, je grimpe plutôt bien mais constate qu'il me manque un (tout petit) peu de force pour croiter "Ruptur", un 8a très bloc... Presque !... mais presque. On va laisser le coude se reposer et on verra à l'automne.

Suivra une balade dans la face SW de la Dent de Crolles... Presque 15 ans que je n'y avais pas posé les doigts, belle erreur tant le caillou peut y être démentiel ! L'orage étant annoncé dès 14h, on fera rapide, en mixant "Les Cénobites tranquilles", oeuvre de mon ami le grand Jacques Carles, et "Poussez-pas derrière", voie plus facile. "Kilukru", objectif initial, est mouillé suite à la drache récente... Maître Tassan, propriétaire des lieux, avait vu juste, ça sèche lentement ce bousier...

Une nuit d'orage plus loin et 50mm en 24h dans certains coins, on oublie nos objectifs de grande voie en Chartreuse intérieure et on se rabat sur Comboire, pour la journée annuelle de manips. Nath en profite pour poser ses chaussons dans quelques bases "comboiriennes" justement: "Diagoflip" ou "Extrasystole" entre autres, des morceaux d'histoire de l'escalade cuvettarde.

Attention, gros nid de guêpes cette fois dans "Folie douce". Un machin flippant de la taille du poing de Claude Vigier qui ferait de l'aérophagie... Méfiat, la voie passe à 50cm de cette drôle de "poterie" en carton pâte... Silencieux à la montée, j'ai failli le dégager d'un coup de pied... Quand je vois ce qui s'est mis à en sortir à la descente, j'ai bien fait de le laisser tranquille !

La belle facette SW, du caillou jaune "chartrousin" mais aussi des sections grises verdonnesques !
Que de souvenirs à la Dent de Crolles: grimpe, ski, BASE, un endroit merveilleux ! Nath s'imprègne des lieux à l'approche
Départ à "R-1" de "Poussez-pas", une longueur facile qui évite de marcher
Les dalles de départ de "Kilukru"... A la jumelle, il y a des traces comme cela sur toute la face. On préfère assurer plus à droite.
La longueur magique en 6c+ des "Cénobites". Effectivement le départ est inutilement expo, faudrait rajouter un point (tige présente mais un peu courte) ou protéger avec un friend sur la droite (facile à faire)
Jolie balade, le L est tout content !
Petit réta rigolo dans les "Cénobites", 6b sur un pas, caillou parfait.
Nath au sommet de la Dent, une première ! Au pied de la croix, un tube de dentifrice. C'est bien la preuve irréfutable que Lionel, le "Dentiste" bien nommé, est passé par là :-)
Vue sur les hauts plateaux chartrousins, grandiose !
Descente rapide par le pas de l'Oeille. L'orage approche à grands pas, il va inonder la région toute la nuit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !