Plouf !

Cela faisait bien longtemps que je n'étais pas rentré dans l'eau si tôt en saison ! L'occasion de me rappeler pourquoi j'attendais les vasques turquoises de Corse pour tremper les orteils: ça caille dans l'Alpe ! Par amitié pour mon vieux complice Mat Blanchard, j'accepte une petite doublette plaisir dans le Versoud (pas parcouru par mes soins depuis plus de 10 ans) et le super classique mais néanmoins très beau Furon "du haut". 

De quoi refaire le monde et se tenir au courant de nos vies respectives entre deux saltos ou huits en butée. La saison est aux enterrements de vie de garçon, et nos clients du jour, pompiers parisiens, étaient suffisamment robustes pour que l'on soit les plus rapides dans l'eau et que l'on puisse profiter des obstacles sans ramer démesurément. Et puis ça fait toujours du bien de faire prendre l'air, euh l'eau pardon, à la combi étanche, petit bijou hors de prix aussi utile dans ces conditions que scandaleusement fragile !

Et maintenant, retour au rocher, et dans deux semaines, à l'alpinisme, estival cette fois. Le canyon, c'est pour le mois d'août, la monopièce nouée autour de la taille !

Débit sympa, mousse, eau fraîche, c'est le kick-off de la saison de canyon !
Deux genious légendaires, plaisir des yeux mesdames !
Pompiers de Paris, le futur marié se trouve parmi eux, sauras-tu le retrouver ?
Comme dirait Yannick, les tyros, c'est pour les tap..., ça saute !
Ambiance fraîche et aérienne
Restons objectifs: quelques passages du Furon sous un prisme vert fluo, sont superbes !
Attention, ça glisse !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !