Stage ProGuides, module "scialpinismo": final en apothéose au coeur de la haute montagne valdôtaine !

Après deux semaines bien cool à profiter de la petite famille et à se remettre en forme varappesque, on reprend le chemin des cîmes enneigées et des glaciers pour le dernier module du projet transfrontalier  "ProGuides", dont un volet, celui qui nous intéresse, a pour but d'amener des jeunes montagnards au métier de guide de haute montagne. 

J'ai le plaisir de collaborer à ce projet pour la seconde fois après le stage escalade rocheuse du Verdon à l'automne passé, sous la houlette de la Fondation Montagne Sûre et sous la direction de mon ami Hugues Bonnel et de Roberto Rossi, coordonnateur italien.

Dernier module donc, en équipe avec le sémillant Alberto Boschiazzo, jeune et fort professeur guide à l'école des guides Valdôtains. L'entente a été parfaite entre nous, son amour des belles choses et du café n'étant pas pour déplaire à votre serviteur. Mention spéciale à notre groupe de fusées, JB, Aymeric, Joseph et Joseph, Jacopo, sans oublier nos atouts charme Marion et Simona ! Si ces jeunes ont encore quelques petits réglages à affiner avant de tout déchirer au probatoire du guide, ils ont déjà une caisse suffisante pour enquiller du déniv en toute décontraction ! Le L, un peu plus branché arquées ces temps-ci, a du se sortir un peu les phalanges de la pastille anale pour rester au contact !

Un stage bien rempli donc, avec du contenu technique sur les planches (Alberto est "Maestro di Sci"), mais aussi de la carto, de la visée à la boussole, du 3x3 et de la prise de décision nivo, de la gestion de groupe, etc... sans oublier du bourrinage d'endurance puisque nous avons fait une journée complète avec deux groupes ENSA du stage guide sans traîner ! Moi qui déteste "transpirer au travail", j'ai été servi ! La suite en images pour décrire ce dernier moment fort de la formation, et souhaiter bon courage à ces jeunes qui, pour la plupart soyez en assurés, vont devenir de futurs collègues !

Mont Blanc, massif éternel !
Alberto et Romain, sourire bright, entament une collaboration bien sympa pour cet ultime opus "ProGuides"
Toule et Val Vierge en conditions magiques pour démarrer du bon pied !
Alberto, le maître des lattes
Poudre au soleil dans les grands hors-piste de Courmayeur
Le groupe s'essaye à la pente raide dans un beau petit couloir esthétique ramenant au Val Veni
Début de l'immense vallon menant du refuge Prarayer à celui d'Aoste, le bout du monde... italien ! Ainsi débute notre raid...
J2: giro dei 3 colli, version Valpelline: un brave tour de 1950m de D+ et de 22 km de développé. Surprise, après la fournaise de la veille, le vent du Nord souffle fort et les doudounes seront de sortie une bonne partie de cette journée en haute altitude 
Montée au col Collon en passant à proximité du refuge de Nacamuli


Alberto, le guide italien avec qui j'ai eu le grand plaisir de collaborer sur ce stage. Son amour du café et des belles courbes (à ski mesdames, à ski) sont sa marque de fabrique ;)
De l'autre côté de la frontière, on ne se défend pas mal non plus côté bellâtre ;)
Un peu de trafol' au Collon pour rebasculer sur l'immense glacier d'Arolla
Quelques courbes, et on repeaute déjà pour se diriger vers le col du Mont Brulé
Sous la pointe Kurz, magnifique face Nord glaciaire du coin... en superbes conditions pour le ski !
Remontée raide skis sur le dos pour atteindre le col du Mont Brulé. Il y a un peu de monde, on est sur une variante de la haute route Cham-Zermatt...
On se débarrasse de la foule en bifurquant vers le col de la Division, laissant la masse naviguer lentement vers le col de Valpelline
Le groupe au grand complet: de gauche à droite: votre serviteur, Joseph, Marion, Alberto, Joseph, Jacopo, Simona, et Aymeric
Deux rappels permettent de s'affranchir du versant Sud du col, équipé de chaînes qui sont presque intégralement enfouies sous la neige 
L'interminable vallon qui nous ramènera au refuge, il vaut mieux le descendre que le monter celui-là !

Relais intermédiaire...
De superbes séracs ! Pas de doute, on n'est pas en Chartreuse !
Alberto shoote nos stagiaires à proximité du refuge d'Aoste, point de départ difficile d'accès pour la Dent d'Hérens, le 4000 du quartier
Transfo/carton, j'hésite encore. Ne vous fiez pas au style d'Alberto, il est impeccable en toutes circonstances!
Quelle ambiance !
Ok, le travail de sape du soleil a déjà porté ses fruits, on... porte un peu à notre tour
Dolce vita à l'italiana !:)
Dernier jour, Château des Dames en mode express, au milieu du stage guide ENSA emmené par Titi et Damien. 
Jo et Damien sur le point d'attaquer le mixte
Le sommet est défendu par quelques pas d'alpinisme facile, plutôt agréables à négocier
Ambiance démente !
Lise, dernier jour du final hiver du guide, et le L, prennent la pose
Sommet, Marion sacrifie au sonnage de cloche !
Descente glaciaire en poudre parfaite !
Le Flamboyant se gave, comme tout le monde !
Pooooowder !
Alberto démonte la face !
Plus bas, de la moquette parfaite pour conclure ce stage inoubliable !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !