Pèlerinage à la Mecque...

Quelques longues journées de "ski mondain" dans les beaux domaines consuméristes de Savoie au début du mois ont fait place à un retour à du "vrai ski", technique, d'ampleur, d'improvisation, de montagne.

Where ? Au coeur d'un quartier qui frappe toujours autant les esprits par sa beauté, son austérité, son authenticité, par la pureté de ses lignes, son charme désuet, ses conditions changeantes, sa faune bigarrée, ses "railledeurs" pur jus, ses "snow bums"... vous avez dit Chamonix ? Perdu, "La Grave - La Meije" en force !

Une semaine à la Grave et on fait presque partie de la famille. On y croise beaucoup de collègues, on sympathise, les employés du "télé" ou des restos vont dans les mêmes bars que nous le soir, bref, c'est la vie de village comme on peut la connaître en Corse. Seule différence notable, ici, ce qui lie les gens n'est pas la famille ou les origines, mais la passion de la glisse.

Merci à mon ami Niels, local de l'étape et fin connaisseur des pentes du coin, de m'avoir hébergé et abreuvé de judicieux conseils d'itinéraires. J'ai pu aborder cette semaine en "vieux renard" grâce à lui ! Merci également à Markus, Christian, Sascha, et Jens, quatre allemands dans le vent, excellents skieurs, pour les super moments que l'on a partagés dans ce domaine célèbre au delà de nos frontières ! Merci enfin à Patrick Jost, guide allemand de Bad Hindelang, pour m'avoir confié ses clients afin d'assurer une presta bien loin de son camp de base !

Back dans les bacs ! J1, ski plaisir avec Etienne ! Le glacier de la Girose présente encore des lignes lissées et agréables à skier. Merci l'ami pour les quelques photos de moi :)
Fort vent de Sud, le grand itinéraire col de la Lauze vers St Christophe n'a pas décaillé et est quasi inskiable. Etienne soigne pourtant ses courbes et garde le style !
Plus bas sous le refuge de la Selle, de la transfo impeccable permet à votre serviteur quelques virages plaisir malgré des skis peu adaptés !
Le lendemain, chat échaudé craint l'eau froide: suite au zef de la veille, le "télé" est fermé. On improvise avec mes 4 clients une rando autour du Lautaret. Ambiance brouillard...
... mais la chance sourit aux audacieux: ça se déchire, et gavage de neige de printemps à la descente !
Samedi, grand beau, peu de vent: retour aux Vallons !
Sa Majesté la Reine Meije en impose toujours autant ! Nos quatre gars de Cologne en prennent plein les mirettes !
La fine équipe, aussi bien par la qualité du ski que par l'humour: quatre gars au top ! Bon run dans "zône interdite", seuls au monde du haut jusqu'en bas...
Petites sections raides mais lisses et avec du grip, très agréable malgré un enneigement digne d'une fin avril...
Vla la vedette !
Descente jusqu'au village de la Grave "histoire de l'avoir fait une fois", conditions "dégueu+/abo-"
Versants chauds, c'est peau de chagrin...
Col de la Lauze, deuxième: cette fois, ça décaille et c'est (presque trop) mou !
L'emblématique Burlan et l'enfilade interminable du vallon de la Selle
Christian, à l'attaque dans la section raide
Jens en force dans un petit verrou
Markus se lâche !
Pause contemplation/ pique-nique sur la moraine
Le Burlan, skié ce jour par 2 jeunes, en très bonnes conditions: 1000m de pente raide classique, je rajeunis de 15 ans !
On en prend plein les mirettes ! Voyage kinopanoramique !
Les cascades classiques du Vallon du Diable sont, pour certaines, en excellentes conditions
Où est Charlie ? Facile de repérer Sascha et son fut' fluo :)
Captage d'eau, on est joueurs...
Arrêt obligatoire à "la Cordée", on se requinque à grandes louchées de soupe maison et de parts de tartes qui le sont tout autant en attendant Pierrette et son taxi salvateur !
Dernier jour, un peu de rando "en boucle" avec une courte manip de voiture, pour viser de la moquette en Sud. C'est presque une collective, trois autres collègues ont eu la même idée ;)
La route du Galibier vue de puis le vallon de Roche Noire
Le L affiche une mine réjouie sur la crête de Côte Plaine, la descente s'annonce revenue à point !
Panorama de ouf, mais on commence à avoir l'habitude !
Mondial moquette !
Oui, c'est pauvre, mais oui, ça passe, et re-oui, c'est très bon !
Bon, on n'échappe pas à 10' de marche dans les prés, c'est tout à fait correct. Fin de séjour avec un bon "plat du Lautaret" au Col. Fin de stage idéale !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !