"Pauvritude" au pays de l'or blanc...

Un bel épisode neigeux a donné le départ de la saison de glisse en fanfare mi-novembre, finalement le réchauffement climatique ce n'est que de la propagande écolo, les grands hivers d'antan sont de retour, whaaa regarde j'ai fait de la poudre à côté de chez moi, etc, etc...

Bref, tout ce que les villes de montagne comportent de chercheurs du CEA et autres cerbelloni du tertiaire férus de cimes enneigées s'est rué sur les sommets environnants avec appétit. 

Visages cachés sous un masque anti-pollution dans une ville qu'ils sillonnent à vélo électrique (oui les particules fines c'est mal), ces as du cardio sont aux champs vêtus de disgracieux collants-tutus mettant en valeur leurs carcasses dignes de fondeurs éthiopiens; leurs pieds sont prisonniers de petits "escarpins" de ski full carbone hors de prix, et le tout est posé sur des skis-hyper-light-dernier-cri-ya-pas-plus-léger-mais-bon-c'est-pas-super-plaisant-à-skier. 

Enfin, un petit buff "UT4M 2013" moulé sur la caboche ainsi qu'un fin tube bleuté reliant leur bouche aux expirations rythmées à un petit sac à dos ridicule contenant sans doute des graines ainsi qu'un petit jus-énergisant-élaboré-localement-zéro-impact-carbone les rend reconnaissable entre mille.

Bref, pourquoi cette intro un peu longue et a priori sans objet ?

D'abord pour le simple plaisir de souhaiter une amicale et sincère bonne année de plein air à quelques amis que j'estime et qui se reconnaîtront peut être dans le petit portrait forcément taquin que je brosse ci-dessus ! Bonne année à vous donc, amis des "trucs pointus" ((c) Chapoutot), quelle que soit votre forme de pratique !

Ensuite pour dire tout simplement que depuis, question popow, c'est nada, le désert, zilch, la banqueroute. Tout ce qui est un peu éloigné de l'Italie et de ses fameux retours d'Est vit sur un famélique manteau, décapé par du foehn, inexistant versants chauds et béton flanqué de crêtes de coq et autres vaguelettes désagréables en Nord. C'est vraiment pauvre, et c'est la solitude, bref, la "pauvritude" en quelque sorte...

Mes clients de ces derniers jours ayant dû écourter leur séjour pour raisons personnelles, j'ai un peu de temps libre et je sors les peaux pour me balader au col du Borgne, par le glacier du même nom, dans un vallon sauvage malgré sa situation au coeur des 3 Vallées. Voici les premières images 2017...

Ambiance slalom entre les blocs.. faut pas les prendre comme des portes de géant ceux-là, spéciale dédicace au grand Schumi...
Plein Nord, ça caille dans ce frigo...
Et si, ça passe sans déchausser, faut bien chercher...
Là haut, au soleil, le col qui bascule versant Gebroulaz. Pas si plat que ça, surtout en neige béton ;) 
Les lieux sont magiques, la qualité du matériau à skier un peu moins...
Soleil, on base les fringues et on fait bronzette...
Le glacier de Gébroulaz, pas pire le haut...
La magie de la Vanoise lumineuse...
Le chemin du retour, quelques belles sections tout de même sur de la neige très dure mais lisse et avec tout de même un peu de grip !

2 commentaires:

  1. Superbe et intéressant ce blog, je suis ici le 1° a mettre un commentaire. Cordiales amitiés & à +

    RépondreSupprimer
  2. Merci, content que ça te plaise ! Au plaisir !

    RépondreSupprimer

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !