Corsica d'inguernu

L'hiver, la neige, les BRA, le vent, Munter, le risque, la météo, la nivo, les clients... la tête est en ébullition cet hiver tout particulièrement, les conditions très délicates dues entre autres à un début de saison très pauvre en neige nous font faire des noeuds au cerveau.

Heureusement, "a patria" n'est jamais loin de mon coeur ni de mes pas. L'hiver est la plus belle saison en Corse, tout est d'un calme profond, source d'inspiration (et d'expiration), la nature est resplendissante, forte, silencieuse et omniprésente. On ne s'y ennuie jamais: quelques "affaires" en cours à régler, des cousins à visiter pour refaire le monde, des amis pour boire un verre, ou pour serrer des règles sableuses dans du dévers insensé, les journées sont trop courtes !

Voici quelques clichés d'un intermède méridional au coeur d'un hiver qui semble décider à intensifer les précipitations, et qui, du coup, me fait renoncer à trois belles journées de ski à Cham. Partie remise, en attendant, voici un avant goût du printemps...

Marc Gambotti, l'un des plus anciens BE insulaires, monte les paires avec une facilité déconcertante dans une dalle technique et fine perdue dans son jardin du Nebbiu... Ca penche vraiment ! Abdos en carton s'abstenir !
La Castagniccia comme on l'aime, sauvage et intemporelle...
Les pins s'embrasent au crépuscule, un soir d'hiver au col de Bavella. Juste des couleurs de fou et du vent. La nature nous parle. On est très loin des 300 voitures, des bouchons, des pinz' bedonnants en bob et sandales du mois d'août...
Seul dans un endroit magique. Ne passons pas à côté des choses simples, et soyons heureux
Sous Teghime, vue imprenable sur la Marana et la Castagniccia dont on devine les contreforts tout à droite. Le froid retombe d'un coup sur la Corse. On est tout de même en janvier.
Les aiguilles dans l'austérité de "l'inguernu", dorées par le soleil déclinant
U Petricaghju d'Alisgiani. Des photos prises de ma fenêtre j'en ai mille. Mais à chaque fois, je sacrifie à la tradition...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !