C'est assez pour un 7c...

Il y a 20 ans les guignols de l'info raillaient Michel Rocard et ses onomatopées imbitables concernant les "forces du progrès". J'ai passé mon année de terminale à imiter ces éructions à moitié débiles pour la plus grande joie de mes camarades, et je le fais encore aujourd'hui d'ailleurs, à mes heures perdues. La connerie me poursuit, c'est un fait, mais qu'en est-il du progrès et de la force ?

La force, et le progrès... vaste débat lorsque l'on aborde ce qui fait monter le niveau en escalade sportive. Pour ma part, cela fait presque trois ans que je n'ai pas grimpé sérieusement. La priorité allait jusqu'il y a peu au BASE et à mon diplôme de guide. Le premier en pause et le second en poche, je me retrouve aujourd'hui avec une soudaine fringale de rocher. Le plaisir de broyer les réglettes me manque, mes bras réclament des lactates, il faut que je grimpe !

Pourtant, depuis le début de l'année civile, mon carnet ne donne trace que de 5 demi-journées de falaise, dont deux s'apparentant à des aimables promenades dans des longueurs n'excédant pas le 6b+. 

Aujourd'hui cependant, j'ai enchaîné relativement facilement un petit 7c qui me manquait dans ma falaise locale fétiche. Ok, ce n'est pas bien long et cela ne demande pas une rési catalane, mais le crux est plutôt violent, intransigeant au niveau des pieds, et sur des préhensions ne me convenant pas à l'accoutumée... 

S'offrir cette petite croix avec si peu de volume et dans un style qui n'est pas celui qui me réussit le mieux habituellement me fait penser que l'on finit par "mûrir" en grimpe: la décontraction, le "grimper délié", tout ce qui fait le "métier", l'expérience, l'anticipation et l'envie d'en découdre valent parfois autant que d'être physiquement affûté comme une lame. 

J'en viens à la conclusion qu'en combinant tout ces facteurs, rien n'est impossible ! Je pars donc dès demain pour deux mois en Espagne mettre des runs dans "la Dura dura" et "la Rambla" ! Prévenez le surpuissant bellâtre ricain drapé de Prana et le déguingandé Harry Potter des falaises de laisser les dégaines en place, je ne serai pas long à torcher ces bouses surcotées !

Votre serviteur, totalement décontracto-relâché, pas mécontent de se remettre la confiance en escalade libre ! Merci à Thierry pour l'assurage et le bon conseil dans le crux !

2 commentaires:

  1. Hypothèse : L force = x * L entrainement

    Avant : (90L force + 10L mental) * 0,01 L pose de pieds = L grimpe
    Après : ( 1L force + 9L mental) * 0,1 L pose de pieds = L grimpe
    L girmpe Avant= L grimpe Après avec xAvant>xAprès

    CQFD! Anahananhahannnanahanaahannnnahaanaha Muf! Makapuf! Anaha!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Jouy a craqué ! T'es sûr que ça va ? Ananhanahamauf !

      Supprimer

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !