Stage escalade dans les Calanques "Esmug cuvée 2014": un grand cru !

Inlassablement, les années se suivent, et, par moments, se ressemblent. Tous les ans aux vacances de printemps, j'ai le plaisir de partir bosser 5 journées pleines avec de très bons amis: Thierry Gérardin, le boss de l'Esmug depuis quelques années, que les fans surnomment à la fois craintivement et admirativement "le Renard". A sa droite, l'âme de l'Esmug et du Gucem depuis quinze piges, le très sonore et emblématique Manu Tessanne, que des générations entières d'étudiants ne connaissent que trop, moi le premier. Enfin, votre serviteur, dont la liste des surnoms n'a d'égal que celle de ses admiratrices (ou pas), le L, répondant également au nom de vieux chacal... En guest star, l'ami Claude Vigier, immortelle légende cuvettarde, avec son groupe "sport noté" d'indécrottables stakhanovistes de la verticalité !

Ce stage Esmug dans les Calanques, où nous évoluons flanqués d'une horde colorée d'une cinquantaine d'étudiants, est l'occasion de vivre une expérience professionnelle unique en France; en effet, peu d'universités sont aussi portées sur la montagne que celles de Grenoble, et parmi elles, moins nombreuses encore sont celles qui organisent des journées en grande voie loin de chez elles dans des massifs aussi beaux ! Quatre guides/moniteurs pour cinquante grimpeurs, c'est un ratio dont peu de pros ont l'habitude... un exercice particulier mais tout sauf inintéressant ! Bref, ce genre d'initiative doit se compter sur les doigts de la main du Baron Empain comme dirait Desproges...

Bref une semaine de broutage de peau, de grimpe au bord de l'eau, de mistral aussi, de souvenirs, de rires, de vie quoi ! En avant pour quelques photos afin d'immortaliser cette cuvée 2014 de très bonne tenue... en attendant l'an prochain !

Premières longueurs à la Crèche, au Cret Saint Michel
Morgiou...
Virginie à l'attaque
Nina aux prises avec un pas de dalle très délicat dans la longueur dure du secteur: beau combat !
Tout va bien !
Jean-Marie, inoxydable grimpeur de 70 ans, dans la première longueur de la très mal nommée "arête du brouillard"
Sormiou au deuxième jour: direction l'extrême bec avec une caravane de 15 grimpeurs !
Descente de la dalle lustrée donnant accès à l'antécime non loin du cap Redon
Belle ambiance
Casque hyper light, soft shell haut de gamme, lunettes blanches de branleur, boucles d'oreille, rasage impeccable... il est beau et il le sait... ce vieux chacal !
Incroyable endroit que cette grotte du Capelan !
Le petit groupe approche de l'entrée de la grotte

Sortie de la grotte, un pas de 4 amène à une ligne de rappel d'une dizaine de mètres

Court rappel qui amène à deux mètres de la mer
... et traversée où il ne doit pas faire bon traîner par grosse mer !
Tiragne, sous un vent furieux. Où est Julian ?
Remontée parfois expo au col de Lui d'Aï
Un célèbre guide istréen en mode "vieux beau", celui que d'aucunes nomment le "renard" de l'Esmug, débriefe son groupe les pieds dans l'eau... 
Tom Sawyer (ou Aurélien pour les intimes) sur la belle écaille du secteur Pinède, à Sormiou 
Ah, Sormiou...
Jean-Marie donne la leçon aux jeunes dans un beau 5+ !
Yannick avance dans le dièdre Guem
Julian progresse quelques mètres à sa gauche
Nos cordées autonomes dans le dièdre Guem et Pop-Psych, vus depuis la dernière longueur commune

Virginie aux prises avec le crux de NTD, un petit 6a+ sympathique ! 
... suivie de près par un Lukas d'excellente humeur !
Pause repas à l'abri du vent, mais pas du soleil, top !
"Coup de lune", 3 belles longueurs à l'ombre au secteur Pyromaniaque
Ambiance de fou non ?
Découverte du site cher à Fernando Ferreira, l'Etoile noire !
Protégés du vent, mais pas du soleil et des pas de blocs parfois féroces: notre groupe y laissera la peau de ses doigts !
Bel esprit de groupe le soir au camping. Et en plus, sont plutôt mignons non ? 
L'immense Claude Vigier teste sa cote de popularité auprès des étudiants: ça marche !
Secteur "côté obscur", des voies courtes mais pas laides du tout
Valentin dans un beau 5+ un peu atypique, et très dalleux !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !