A u frescu...

A quelques jours de regagner enfin la Corse (avec les enfants mes visites "a u paese" se font plus quand même plus rares et c'est dommage), simu à u frescu in alta muntagna. L'heure des canyons rafraîchissants de Bavella va bientôt sonner, mais d'ici là, entre belles courses rocheuses et séances de couenne avec clients, il est l'heure d'aller arpenter les glaciers pour l'éternelle Nathalie que l'on ne présente plus, ni avenue de Friedland, ni dans le 38. 

La météo capricieuse cette semaine là (orages le soir, ou l'aprèm, au choix, et surprise, on sait pas quand ça va tomber) nous fait revoir nos objectifs à la baisse. La traversée du Lyskamm n'est pas en excellentes conditions aux dires des collègues ayant traîné leurs crampons dans le coin, le Cervin est encore bien enneigé, bref, on choisit un lieu idéal pour ne pas buter: la cabane Tracuit dans le Valais.

Comme d'habitude chez les Helvètes, certaines choses ne changent pas: le paysage est à couper le souffle, tout est superbe, et l'accueil est désagréable. A peine débarqués au refuge après 4h de marche et 1600m de dénivelé, on nous dresse une liste d'interdictions et on nous demande de payer les 2 nuitées séance tenante. On n'a pas eu le temps de boire un verre ou de débarrasser nos épaules de nos sacs (même bien lights) qu'il faut déjà s'acquitter de tout le séjour. Ce sera non, faut quand même pas déconner merde ! Bon au final la gardienne est sympa et plus cool que ses aides, et on passera un séjour plutôt bon enfant, dont acte. Mais c'était bien mal parti !

Du sommet du Bishorn, la fabuleuse arête Nord du Weisshorn, peut-être la plus belle course mixte du Valais. Plutôt enneigée suite aux précipitations de ces derniers jours, elle sera en conditions à nouveau dans quelques jours...
On part du fond de la vallée, au pays des marmottes, pour aboutir en haute altitude. Ici à mi chemin de la marche d'approche du refuge: de là, on voit Zinal avec l'oeil gauche, et Tracuit du droit. C'est le seul endroit de la montée offrant cette perspective
Deux des beaux 4000 du Valais: le Zinalrothorn et l'Obergabelhorn, parcourus tous les deux par de très beaux itinéraires (Rothorngrat et Arbengrat et traversée) avec Michi Rüter, avant le final du guide il y a quelques années... 
Coucher de soleil "flamboyant" à Tracuit après un sacré orage (qui a blanchi les montagnes en face)
Nath au départ vers le Bishorn sur fond de Zinalrothorn; il fait doux, petite polaire et zou !

La Tête de Milon, superbe petit sommet de proximité, avec une arête WSW dite "crête de Milon" très intéressante, mais que les conditions humides ne nous permettront pas de gravir cette fois...
De gauche à droite: Bishorn, Grand Gendarme, Weisshorn, Tête de Milon
Mesdames, une dernière avant des photos de plage; enjoy ! :)
Lever de soleil splendide en haute montagne...
Le Bishorn s'embrase
Nathalie et la Tete de Milon s'illuminent...
La grêle et les intempéries de la veille, ça donne ça... Un coup ça porte, un coup ça passe à travers entre 10 et 30cm, pénible... Bon on est (loin) devant les autres cordées (deux seulement) et on le restera. Le Bishorn pour nous tout seuls, ça mérite bien de se fatiguer un peu à faire la trace non ? 
C'est beau, la solitude et les glaciers !
De gros pots à franchir dans le haut du glacier, avec des ponts parfois impressionnants...
Au fond, le Mont Rose, quelle vue !
Ciel noir et meringue, la magie de la haute montagne où, pour une fois, il fait moins orageux qu'en vallée :)
Votre serviteur devant le Weisshorn, un objectif prochain...
Nathalie mène la descente face aux 4000 de Zermatt et Saas Fee...
Glacier toutes options...
Foooooocu !
Nouvelle petite course de neige direction la Tête de Milon...
Première broche posée par Nathalie, dans de la glace noire "école" cachée sous 40cm de neige
Précipitations jusqu'à 6h du matin, on tente notre chance ensuite et on fait la trace...
Brève "éclaircie" au sommet de Milon
Nath attaque la descente
La superbe cabane Tracuit, refaite en 2013. Confort aux standards helvétiques, tarifs également...
Un chalet incroyable parmi d'autres perché dans le haut Zinal... ça fait envie !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !