Sur les traces de Monsieur l'Instituteur...

C'est jeudi, on a une belle éclaircie, il fait doux, j'ai un petit créneau de libre avant de repartir bosser en Tarentaise dès demain... Et pourquoi n'irais-je pas faire quelques virages à la Dent de Crolles, sommet que je n'ai plus skié depuis... janvier 2001, ça date ! Le matin, on boucle la compta avant de partir en voyage ski de rando en Autriche/Allemagne, l'aprèm, feu !

D'abord branché serrage d'arquées au soleil, je suis finalement rejoint dans le projet par l'ami Yves Bugnet (prononcez "Ayeveuz Bouguenette"). Si ce nom ne vous dit rien, c'est que la discrétion de ce sympathique moniteur d'escalade et redoutable chasseur de croix cuvettard n'a rien d'une légende urbaine. Sachez en revanche qu'en Inde, ce nom signifie puissance et virilité, des statues en fumier séché sont érigées à la gloire de ce grand blond avec une chaussure (de rando) noire.

En banlieue de Los Angeles, la simple évocation du nom de Yves (n'oubliez pas de prononcer "Ayeveuz" hein) donne lieu à des scènes d'hystérie collective aux abords des collèges, où les jeunes filles tout juste pubères rêvent de passer leur spring-break au creux des biceps généreusement dimensionnés du beau blond made in Vars. Bref, le camarade Yves (je n'indique plus la prononciation, c'est acquis désormais) avec qui j'ai grand plaisir à travailler l'été en canyon, me fait l'amitié et la joie de se joindre à moi pour glisser - et papoter - un peu ensemble sur LE territoire Tassanesque.

Espérant un peu de neige légère (les dernières chutes) mixée avec de la transfo revenue à point (soleil et pente), on en sera pour nos frais: un peu de neige tendre en bas, grand plaisir, mais le haut, bâché avec une visi déplorable, est en conditions dégueu. Les vents d'Ouest tempétueux ont vitrifié la surface et balayé la fraîche, on skie sur de la tôle ondulée... Pas terrible. On se casse avant les difficultés, le reste n'apporterait rien de bon aujourd'hui. C'est donc un but :)

Dissociation et angle, on est en Chartreuse, j'essaye de me souvenir des leçons de Maître Guérillous à la grande époque du Ski Club à St Hil !
Les deux compères au départ, la route est coupée 200m sous le départ d'été, pfff, du déniv en rab...Yves profite de l'occasion pour inaugurer son tout nouveau sac à dos, reçu à Noël ;)
On monte tranquille en refaisant le monde
Jusque là, ça va. Ca va se couvrir très vite, et avec le petit zef, il ne fait vraiment pas chaud
Brumes d'hiver...
Inutile d'insister, c'est glacé, et on va se faire péter les plombages à la descente. Baaaase !
Yves à l'oeuvre, on traverse à gauche de la prairie pour récupérer une partie de la neige transportée par le vent...
C'est bien meilleur, on se fait plaisir !
Bon la météo était pourrie, mais agrémentée de quelques trouées, qui correspondent aux moments où on a dégainé l'APN... En clair les photos ne reflètent qu'une petite partie de l'ambiance du jour...
Représente Mister Tassan !
Ya bon 5 de poudre sur fond dur !
Grandes courbes rapides plein angle en perspective ! Miam, c'est pour nous !
Malgré un mode rafale capricieux, Yves signe un cliché sympa de votre serviteur, merci !
On est mieux là qu'à changer des couches, dément ! Je me gave !
Evidemment, une fois le cul posé dans la bagnole, ça se débâche, normal... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !