Paisible automne, entre découvertes et routine vraiment pas ennuyeuse !

Bon an mal an, je me suis finalement fait à l'idée d'une saison d'automne blanche en escalade, afin de (tenter de) soigner cette mauvaise épitrochléïte une bonne fois pour toutes. Je passe donc du temps en famille, m'émerveillant devant les progrès de ma fille et profitant des nuits calmes avant l'arrivée de son petit frère avant la fin de l'année !

A l'occasion, pour (me) faire plaisir malgré tout, je grimpe cool pour des clients et/ou amis qui me sont chers, sans oublier ma famille qui souhaite parfois partager des moments de verticalité en ma compagnie !

Nath à pied d'oeuvre sur le meilleur caillou chartrousin ! Les secrètes mais fameuses "griffes de l'Ours", un spot atypique et de caractère !
Lever de soleil comme toujours majestueux sur les contreforts Est du Vercors: le GUCEM me propose deux journées consécutives aux arêtes du Gerbier, un classique connu par coeur mais à chaque fois splendide !
Ces arêtes demeurent toujours grandioses, voilà bien quelque chose d'immuable
Encordement court, anneaux, assurage en mouvement, les bases de l'alpinisme "classique" décortiquées pour cette ouverture de la saison 17-18 Alpi du GUCEM. C'est top avec un public réceptif comme celui-là !
On se réchauffe la courge au soleil du matin, ça fait du bien !
... pendant que les Maîtres des Lieux nous font le cadeau de se montrer
Les arêtes du Gerbier ou "Pimpin Land" le dimanche: les gugusses avec des guirlandes au baudrier qui pendent et risque de faire trébucher leur malheureux propriétaires, des cordes de 2x60m qui traînent par terre, molles, sur les arêtes, aucun point ni becquet ni rien entre les deux protagonistes... ce genre de vision n'est pas rare. Bref. Et au rappel, on fait descendre tout le groupe et on love les cordes pendant que les "frères Huber du dimanche" sus-nommés (ils ne sont que 2 hein) n'ont pas encore fini de descendre ces 20 misérables mètres depuis le relais voisin... Vaut mieux pas être derrière ce type d'individu, sinon c'est le salaire de la peur ! On ne le dira jamais assez, formez-vous les gars !
Wesh ! Un faux jeune s'est glissé dans cette photo, sauras-tu le retrouver ? 
Le sangle des Belles Ombres, un coin superbe et sauvage de Chartreuse, direction la "Planche à laver" avec Nath
Lorsqu'on fait l'approche par le sangle et non pas "sangle inférieur" (merci les topos imprécis/erronnés), on se cogne une désescalade bien délicate et expo en graviers/herbe qui a nécessité la pose d'une corde pour une Nath pourtant pas malhabile !
Main courante descendante/installation de relais aux Griffes de l'Ours
Ambiance automnale superbe, mais fraîche !
Une escalade unique et douloureuse pour les petons !
Nath en action à Lans, le mythe vertaco des années 90 !
La petite nièce au mur des jambons, comme les vieilles gloires Grenobloises de la grande époque !
Première séance d'escalade pour la petite Lucie avec son baudrier bricolé "maison", impeccable !
Mini-tyro à la Pierre Chambertin, un papa très fier !
"Cousinade" d'une semaine, ne manque que la petite Daphné. Au menu: rando, escalade, plein air !
En face, Belledonne à l'automne...
Charmant Som, deuxième sommet pour Lucie ("très dur" dira-t-elle), accompagnée de sa tante, de ses cousines, et bien sûr de son vieux paternel !
Couleurs superbes dans ce haut lieu de quiétude au couchant
Puits de lumière le lendemain matin au même endroit. Ce sera le seul: le soleil va disparaître, maintenant c'est 5°C avec du vent. Brrrr !
Sixtine, 10 ans, au relais
Le bonnet à pompon ne passe pas sous le casque ? Pas de souci, on échange avec celui de Tonton Rom qui du coup se tape un look de collégien !
Les fameuses dalles du Charmant Som, du beau caillou accessible ! Souvenir de ski également, avec Matt Bordin dans cette grande pente en 2005
Sixtine court avec ses chaussons d'escalade, comme les grands !
Sommet ! Pas la même température ni la même visibilité que la veille au soir, mais la satisfaction et la fierté de cette première grande voie torchée avec style et efficacité ! Bravo à la grande !

4 commentaires:

  1. c'est beau toutes ces photos d'un homme heureux !

    RépondreSupprimer
  2. Merci mon Vask ! A partir de la semaine prochaine, je suis assez souvent dans le coin, ça te dirait une bonne bouffe avec l'ami Bébert par exemple ? Ca me ferait bien plaisir !

    RépondreSupprimer
  3. Un bien bel article qui fait plaisir ; Comme quoi c'est pas toujours les grands exploits qui font le plus rêver... Bravo Romain.

    RépondreSupprimer
  4. Thanks JP, mais je préfère quand même les 8a et "Coq en stock" :) Là je suis en phase de Tassanification, sauvez moi ! :-D

    RépondreSupprimer

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !