Anu da vultà...

Derrière ce clin d'oeil au célèbre titre des Muvrini se cache un espoir personnel et égoïste. Celui de voir revenir mobilité, confiance, force, et performance dans un bras gauche plutôt mal en point depuis quelques temps. Oui, "ils vont revenir", tous ces atoux pour bourriner dans les dévers aux portes du 8ème degré ! A la fameuse épitrochléïte qui partage ma vie en gangrénant mon coude gauche depuis plus de deux ans vient s'ajouter une belle petite alerte à l'épaule, faisant remonter à la surface de mauvais souvenirs de luxations (j'étais jadis un malheureux "spécialiste", si j'ose dire, avec les deux épaules opérées d'un Latarjet en 1995 puis 2001)...
Pour finir, le soleil et les températures clémentes ? Anu da vultà anc'elli... Les grosses chaleurs et les rayons dévastateurs de l'astre du jour ont fait place à un Libecciu bien tenace, flanqué d'un mercure bloqué dans le bas du thermomètre...

Bref, retour en douceur à l'activité verticale avec Nathalie pour son séjour annuel sur l'île de beauté. Pour commencer le stage, des voies superbes mais courtes, afin de tester les articulations "en douceur" d'une part, et pour éviter les averses et orages parfois violents qui s'abattent sur l'Alta Rocca d'autre part, et ceci sur une base quasi-quotidienne !

La Corse, l'automne, l'escalade... Trois passions dans ma vie !
Jogging (prononcez "yoggin") Domyos et Tshirt Tex, les pieds scotchés sur du granite insulaire, le L est dans son élément 
Balade verticale pour que Nathalie se déplie les jambes en descendant du bateau
Vue de malade au menu...
Magnifique, tout simplement
L'été à Bavella, c'est pour l'instant terminé ! Et on passe direct à l'hiver sans s'arrêter sur la case automne...
Ombres rocheuses...
Majestueuse immensité...
Jour suivant, direction le chaînon Sud, Nathalie s'offre une petite course d'application en grimpant en réversible et en gérant la descente... Premiers pas en tête et en "trad" pour elle, bravo !
C'est parti !
Relais d'école dans une fissure franche 
Ca grimpe
Sommet, vue imprenable...
Le lendemain, avant l'orage, direction la Punta Macao et le Pilastru di l'Alba pour profiter à fond avant les intempéries. La vue est toujours hallucinante, évidemment !
Du caillou exceptionnel, cela va sans dire !
De la fissure...
... des tafoni...
... de la dalle, c'est complet !
Baaase pour une seconde grande voie
Pour se refaire, rien de tel que de la bouffe de bobo-homo-parigot ! Spéciale dédicace...
Fin de journée avec un "footing" à la Croce Leccia pour une voie peu soutenue mais très jolie 
Beau petit itinéraire
Les couleurs uniques au dessus de la Vacca, c'est un classique mais que c'est beau ! 
Nathalie se gave sur un caillou démentiel 
Le plaisir du geste !
Tout au fond, dans le dernier bief glacé de la Vacca, on distingue le groupe d'Adrien Boulon, croisé le matin. Si j'avais su qu'il ne verrait pas le soleil de la journée, je ne l'aurais pas autant charrié au parking :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !