3, 2, 1... BASE ! Souvenirs d'une parenthèse magique...

En ce dimanche secoué par de violentes bourrasques, quoi de mieux à faire que de feuilleter de (pas si) vieux clichés et de se remémorer des moments agréables plutôt que de croupir dans le canapé en survet Domyos devant une redif' de Valérie Damidot en se goinfrant de KFC ? 

Au menu aujourd'hui, nostalgie avec les "années BASE". Une période de ma vie très particulière, indélébile comme peut l'être cette activité à la fois si addictive et malgré tout dangereuse, même si le danger est souvent subjectif...

Ces moments forts ont été impulsés par le "frangin" François "le Jouy" Gouy, et nous avons débuté le parachutisme ensemble dans le seul objectif de réaliser notre rêve: voler depuis un point fixe; BASEr quoi. Octobre 2009 nous effectuons notre PAC, fin 2011 arrivent les premiers "poussés" de falaise...Nous évoluons de concert au début donc. Suivront quelques belles semaines à sauter ensemble, en toutes saisons, pour du partage et de la complicité déjà issus de notre pratique montagne.

Enfin, les aléas de la vie et les envies de chacun ont fait que j'ai quitté cette discipline pour me recentrer sur mon métier de guide et ses activités "de base" (et non plus "de BASE" :)

François de son côté a, n'ayons pas peur de l'écrire, contribué à l'Histoire de ce sport à sa manière. Il s'est exprimé principalement lors d'ouvertures de grande classe en haute montagne, où ses qualités d'alpiniste et d'autiste du graphique-Excel-de-finesse-de-vol ont fait merveille.

Merci très cher ami pour ces instants d'éternité et de légèreté, principalement partagés avec toi. Les journées à la Bourne, les squat' à Lauter dans ton camion entre deux stages aspi, les deux trois buts sympas malgré tout, je garde tout précieusement. 

Mais le Kid de Seyssinet ne fut pas seul à égayer mon chemin de baseux, j'ai eu la chance de croiser de nombreuses personnalités passionnantes, de par leur parcours ou leur façon de voir la vie. Impossible de citer tout le monde ici mais ils se reconnaîtront. Certains sont présents sur ces quelques photos, d'autres non, quelques-uns enfin ne sont malheureusement plus là. 

The show must go on, et je souhaite à chacun au cours de sa vie de vivre des expériences aussi enrichissantes que le fut celle du vol humain pour votre humble serviteur.

Avant toute chose, pour baser, il faut pousser...
Où est Charlie au coeur de cet océan jaune ?
Préparatifs au départ de High Ultimate, lequel du L ou du Jouy a la plus vilaine bobine ?
Gainer plaisir au soleil de Dumpster (Suisse)
Super 2-way avec le Jouy avec les 700m de vide du Bourni sous les fesses...
Belle track au dessus du triangle de Choranche. Ca vole vite, on est pressés d'aller engloutir un Mc Bourne chez Georges et Marie !
Air Lansb, filmé depuis Jouy Airlines !
Red Bull donne des ailes, le BASE aussi ! Le L n'a pas peur de se mesurer à plus grand que lui (qui a dit plus fort ?)
Le kid de Seyssinet à l'époque dorée des Track Suit... c'était avant que François ne se plonge avec passion, frénésie (et toujours autisme ?) dans la confection de protos hyper light !
Let's twist again !
Un but mémorable à la Pointe d'Ayères avec des "stars": Steph Davis, son regretté mari Mario Richards, Jé Para, Liv Sansoz, Erwan Madoré, Pierre Fivel... 
La Croix des Têtes flanqué de quelques joyeux drilles dont certains manquent cruellement aujourd'hui
La "Tête" dans les nuages...
Le jour où je suis devenu un vrai "Vase jumper"...
L'envoûtante structure du viaduc de Millau, du pur BASE plaisir
BASE hivernal face à l'Eiger... -12°C le matin, ça s'arrange l'aprèm. Avec ou sans gants, c'est selon !
Dans le "Pilatus" au viaduc, à savoir le T4 du Jouy. A son bord, du beau linge, avec entre autres Guigui Bernard dit "Babyface", David le plus français des Néozélandais, sa femme Renée aux commandes, et l'unique Jéronimo Rochelle dit l'Indien !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !