Nadelhorn & Dom de Mischabel, deux magnifiques croix pour le GUCEM !

Le GUEM, célèbre club de la fac de Grenoble, au sein duquel sévit l'étenel Sylvain Maurin depuis un quart de siècle et grâce auquel j'ai débuté l'escalade et l'alpinisme, fêtait en ce début juillet la fin des activités de la saison 2014-2015. Au menu de ce bouquet final en forme de stage "perf" en alpinisme, deux gros 4000 valaisans: le Nadelhorn et le Dom, ce dernier étant même le plus haut sommet intégralement Suisse. Une semaine grandiose sans fausse note, sans nuage, et sous une écrasante canicule (que nous avons plus ou moins réussi à éviter là haut, sur les grands glaciers haut-valaisans !)

Un groupe homogène d'habitués du club était inscrit à ce stage, et l'ambiance fut au beau fixe tout au long de la semaine. Bravo à tous les participants qui ont été forts et solides, sans négliger l'humour et la bonne humeur si chers aux deux beaux gosses vieillissants les encadrant. Et merci à Sylvain d'avoir embauché son historique Padawan pour l'épauler sur ces sommets Suisses !

Descente du haut de l'arête du Nadelhorn en rochers brisés: c'est la troisième fois que je foule ce sommet, toujours aussi esthétique !
Allalin, Alphubel vus depuis la Mischabelhütte. Bienvenue en haute montagne.
C'est bon raide ! 1500 séparent le rupin village de Saas Fee et le refuge de Mischabel. La pente, fort raide, permet de garder le contact visuel !
Le Windjoch, le col qui porte bien son nom !
Sur l'arête NE du Nadelhorn, au lever du jour
Sommet du Nadelhorn: plus près de toi mon Dieu...
Vu du sommet, le majestueux Dom se dévoile ! Un beau morceau nous gravirons quelques jours plus tard. Le Cervin et la Dent d'Hérens ne dépareillent pas au loin
On vire les crabes et on se décontracte
Le soleil cogne, le chapeau de colon est de sortie !
Master Momo prend la pause, sa journée de boulot est (presque) terminée
Descente vers le refuge, au fond de la vallée, Saas Fee
Debriefing au refuge avant de regagner la vallée, puis le camping de Randa dans le Mattertal
Visite de Zermatt pour une journée récup, cours d'histoire avec Sylvain, balade à Zmutt avec Romain !
Traditionnelle rencontre autour d'une bière avec Heiko, le régional de l'étape !
Le chemin vers la Domhütte est pavé de bonnes marches, et de bonnes intentions !
Le refuge, hyper confort mais à l'accueil moins agréable qu'à Mischabel, écrasé par le Dom
En face, vue imprenable sur un des 4000 les moins accessibles (mais pas le plus moche !): le Weisshorn
Grosses crevasses sur le Hohberggletscher: vu la canicule, les ponts seront traversés avec circonspection !
Séracs monstrueux sur la face NW du Dom... On ne réfléchit pas trop et on avance !
Momo exulte au sommet du Dom avec ses clients: c'est un perfect !
Son jeune disciple fait de même quelques minutes plus tard, jolie croix !
Le L cache la croix sommitale du Dom. 4545m tout de même. Le L plus grand que le Dom ? Le débat entre fans et géologues fait déjà rage :)
Romain, Mathilde, et Franck en terminent et posent à côté des skis d'une improbable cordée Polono-Serbo-Kosovo-Tchétchenne
Un monde de roc et de glace, mais que ces séracs sont impressionnants... Faudrait pas qu'ils tombent !
Pas de doute, on est chez les Helvètes ! Bilan du dernier jour: 1900m D+ et 3250m D-, avec 4h de route dans la foulée, ce n'était pas une demi-journée !
Retour en famille et repos à la piscine après une grosse semaine !

1 commentaire:

  1. Super récit et super stage ! Des bons souvenirs dans la tête pour un moment. À bientôt en montagne, Arthur

    RépondreSupprimer

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !