Avant 10 jours de haute montagne avec clients, les Aiglons à la maison !

Après un bon stage Mont Blanc et avant un Cham-Zermatt avec 6 clients proche-orientaux suivi d'un nouveau Mont Blanc, quelques jours de repos s'imposent. D'autant qu'après ces séjours en haute montagne, c'est direction "isula meia", avec deux mois de canyon (un peu de grimpe espérons ?), avant de reprendre les courses d'alpi qui m'emmèneront tranquillement jusqu'en octobre, l'heure de... grimper pour moi comme un acharné!

Un peu de couenne pour garder une certaine forme donc, en fuyant la chaleur, et une "petite" grande voie parcourue à Fontaine, sur la riante falaise des Vouillands, au bien nommé stade Pierre Beghin (dont je vous recommande la biographie toute récente parue chez Guérin).

J'avais parcouru quelques uns de ces itinéraires de plusieurs longueurs il y a dix ans, dont "Satanas", plus soutenue et très belle dans le haut. La voie "des Aiglons", deux tons en dessous, reste intéressante. Poussiérieuse en bas, le haut est très beau, avec du gaz et tout, comme une grande ! A redécouvrir donc pour prendre le frais, même en été (à l'ombre jusque très tard dans l'aprèm)...

Un dièdre en rocher Verdonnesque...
La fissure-dièdre des Aiglons
Des gravats à R1. Le départ par le dièdre à gauche de la cheminée est recommandé
Réta sur les plats à R2
Un peu de spéléo pour une L3 de transition
A partir de là c'est très classe
Chemise à fleur, tout sourire, pas encore 38 printemps, Le L a hâte d'attaquer la longueur terminale, un superbe 5+ en très beau caillou cette fois
Réta bucolique sur le plateau sommital
La riante grande paroi des Vouillands...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !