Maroc - Gorges du Todgha

Une semaine de voyage au Maroc, avec au menu quatre journées de grimpe plaisir sur le calcaire magnifique des gorges de Todgha. Deux jours de beau temps seulement, des inondations qui nous ont laissé prisonniers des eaux, quelques longueurs faciles mais surtout des rencontres berbères inoubliables qui donnent envie de revenir à nouveau à l'assaut de ces lieux magiques !

Des paysages grandioses... et un genious arrimage local... autant dire qu'on ne fait pas le malin en déboîtant... mais évidemment, ça paaaasse (limite) !

Contrairement aux idées reçues chez beaucoup de gens, ça meule sévère au Maroc en hiver... 
... d'où le chauffage berbère, une bonbonne de gaz chipée à Ben Laden sur laquelle on fixe une sorte de grille-pain... Ca a failli prendre feu dans le salon à cause d'un vilain appel d'air en jouant du tambour !

Le L dans un superbe 6a

Diner incroyable dans une authentique maison de famille berbère, chez Mohammed, qui nous remercie ici de l'avoir fait grimper ! Contrôle d'hygiène ISO9000nimp, murs en boue séchée, pas de dalle de béton sauf dans cette pièce, moutons et vache à 10m, coucous à la luzerne dans le plat... dur de trouver plus typique !

Inondations le 2ème jour à Todgha... impossible de traverser à sec, et la voiture, du mauvais côté, est piégée ! Ne vous fiez pas au grand soleil, il n'a pas fait le malin longtemps ce jour là, laissant souvent la place aux giboulées et au vent !

Avec les Anglais, braves soldats de la perfide Albion, mais sympa tout de même. Le survet Kosovar du L porte les stigmates de quelques passages dans la rivière...

“Les Jardins d'été”, “Régression”, et “Demeuk” vus depuis “Trainée blanche”. Le tout à 5' de marche de la chambre...

Encore une fois très habile ce bougre de Mohammed !A droite: Tinghir à 14km des gorges... c'est pas non plus la civilisation !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !