Examen de ski - Aspirant Guide en Allemagne... ça passe !

Ca y est, mission accomplie en Germanie ! Ne tournons pas autour du pot, le proba ski made in Schle-land, c'est passé ! Bon, c'est pro, mais c'est usant ce proba allemand, bien long ces 3 jours en refuge. Enfin, quand on dit refuge,on dit un truc qui n'a rien à voir avec les "Mulheimers" bien de chez nous évidemment !

La promo 2010, des gars (et des filles) très sympa et accueillants. A droite avec un casque jaune, votre serviteur...

J'ai donc validé les 3 unités (technique de ski, descentes libres pistes et hp, ski de rando) qui me donnent définitivement le tampon "ski approved" pour le proba du Guide Allemand. Plutôt dans le bon wagon en général, parfois excellent (descentes libres sur piste, grandes courbes rapides en technique ski), souvent bon (freeride, rando), plus rarement simplement correct (en toute honnêteté par manque de compréhension des consignes). Ma plus grande fierté ? L'épreuve orale (5 à 10' de monologue pour expliquer la préparation d'une course de rando donnée en sujet, tracé, timing, méthode de réduction du risque, analyse du BRA et du bulletin météo, tout cela dans la langue de Goethe). Trois bonnes heures de préparation de vocabulaire la veille et d'apprentissage express de ces mots magiques m'ont été indispensables pour mener à bien cette mission. Et j'ai eu une super note ! Le plus épuisant c'est d'ailleurs cette putain de langue, et ses dialectes divers et variés. Ca va vite, ça change d'un interlocuteur à l'autre, et ça demande une grande concentration pour comprendre et parler... Sehr anspruchsvoll comme on dit là bas ! Sans déconner c'est extrêmement fatigant et exigeant de s'adapter en immersion totale pendant une semaine, je rêve d'Anglais voire de Français !

Dernier jour aujourd'hui avec l'épreuve ski de rando. Petite surprise ce matin: brouillard, visibilité 5m, bref les conditions idéales pour que la boussole du 38 se perde à la sortie du refuge en allant chercher ses skis à la cave... Finalement, rando annulée, on s'en sort avec 3 ateliers en bordure de piste dont, entre autres, un "chrono" en montée sur piste (pafois noire et raclée, bien chiant en rando). Le principe: le meilleur a 1 (qui correspond à un 20 en France), puis toutes les 2' on perd une note, pour arriver à 6 (soit un zéro). Pas trop stressé, ils ont déjà fait ça par le passé avec des montées de 350m, pas le temps de creuser de gros écarts, les ruines dans mon genre peuvent faire illusion. Intéressious avec mon non-entrainement et la présence d'un jeunot de 20 piges (en équipe d'Allemagne a priori) de ski de rando de course façon B-Ole. Il connaît Matéo J., ce qui ne me dit rien qui vaille. Bad news, on a 630m de déniv cette fois ! Argh ! 4' de plat au départ (tout le monde part à balle en courant sauf le L et un vieux, on est derniers), puis c'est bien raide. Je suis ptet pas entraîné (putain que j'aurais aimé que le B me remplace sur cette épreuve, j'en ai rêvé !) mais je me rappelle que dans ma jeunesse je savais souffrir en endurance, et finalement je finis 6ème sur 17 en 42' (contre 36 pour le vainqueur), ce qui me donne une note correcte, en plus du goût du sang dans la bouche. Le plus marrant, c'est qu'il y a 2-3 personnes qui ont eu un 6, soit l'équivalent de rester au refuge une bière à la main: de quoi être deg !

Enfin voilà, c'est fait, c'est validé, c'est surtout acquis pour de bon. La suite en juin avec le proba estival...

Also bis bald, ich werde sie alle gern wiedersehen !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !