Une ouverture pour la fermeture

L'automne est définitivement là sur Bavella, la doudoune se porte matin et soir, et ça grimpe en polaire... Le stage de Nathalie se poursuit avec de l'escalade tous les jours, qu'elle soit sportive en couenne, en grandes voies équipées ou "trad", toute la panoplie est passée au crible !

Si les aquarelles de Jean-Louis Fenouil sont superbes dans le topo du massif qu'il co-signe avec mon ami Jean-Paul Quilici, elles manquent parfois de précision pour localiser les voies dans les micro-massifs complexes... Partis pour l'une des voies à droite d' "Autoroute directe" sur la Punta Aragale, je finis, incapable de déterminer l'attaque précise de ces dernières, par me laisser porter par l'inspiration du moment pour naviguer au mieux dans cette partie de la face. Une variante à tout le moins, peut-être une ouverture sans prétention ni grand intérêt, si ce n'est celui de vivre une belle petite aventure avec ma cliente !

La face N de la Punta Aragale. Ca a de la gueule non ?
De beaux petits pas grimpants dans les tafoni...
Grimpe 3D, un régal !
A la recherche des difficultés dans un rocher très sculpté
Un peu de gaz
Des friends, une compagne de cordée enthousiaste, un fut' Kosovar Domyos, what else ?
Le "crux", une longueur en diagonale qui traverse le grand couloir. Du 5+ qui protège pas mal
Nath, après la traversée, s'attaque au mur raide et à son petit réta lichéneux
De la belle escalade
Sur la large vire à 30m sous le sommet
La dernière longueur
Summit ! Au loin, ça se couvre déjà


Descente mêlant désescalade et 10m de rappel pour rejoindre le col entre Punta Ciaccianu et Punta Aragale
Descente du couloir séparant les deux montagnes, très raide et végétatif. Désescalade puis 2 rappels de 25 et 20m qui déposent sur le sentier d'accès.
Petit topo juste pour se faire un souvenir
Quatre mouflons superbes au petit matin, beau cadeau ! Le coin est sauvage...
Les dalles à friction du début de "Torre", à droite, le pilier de "Conquistador", gravi l'an passé
Nath sur le rocher rouge de la Punta Arghjavara, dans "Torre di l'Alba", L1
Le L dans la superbe longueur terminale "Torre di l'Alba", un 6b physique et technique qui fait la part belle à la souplesse :) Superbe !
A la descente, nous croisons Helmut Schmidt, professeur-guide Allemand, quelle coïncidence ! Après cette matinée, retour en couenne pour que Nath torche un de ses projets locaux ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !