Poudre Hokkaidesque aux Allues !

Vous l'avez réclamé, il est là ! L'hiver se sera fait désirer façon Rockstar qui débarque sur scène avec une heure de retard mais les premiers accords du concert sont à la hauteur. Avec 80cm en 4j, la vallée des Allues est gavée de poudre.

Certes, la situation nivologique est très compliquée, avec de violents vents de secteur ouest ayant accompagné ces importantes précipitations en haute montagne. Tout y est: neige fraîche en grande quantité, neige soufflée, sous couche inexistante à basse altitude ou gobeletisée en haute montagne en versants froids... Comme dirait Alain Duclos, Monsieur Avalanche et Nivologie, "mode vigilance on" !

Bref, la plus grande prudence est de mise, je m'offre donc une optimiste descente du Blanchot jusqu'à Brides les Bains. Toute la partie supérieure est crème, le bas, comme prévu, réserve un ou deux champs de mine qui ont bien griffé mes semelles. Je le savais mais j'avais trop envie :)

Suite de la journée en duo cette fois, avec un autre pro du secteur, l'ami Pierre-Etienne. Un peu de ski-discut' avec ce voyageur au long cours haut en couleurs et les heures s'écoulent dans une super ambiance !

On s'offre une petite variante de combe Fenêtre en poudre de rêve, il y en avait presque trop ! Espérons que cette fois, on soit parti pour la saison, on a déjà perdu trois semaines... sur trois mois d'hiver, ce n'est pas négligeable !

Tant de powder c'eut été un crime de ne pas en profiter ! Hop ! C'est Hokkaido dans la variante de combe Fenêtre ! Pourquoi aller chercher à 15000 bornes ce qu'on a à la maison ?
Tin tin ! L'hiver est là ! Welcome !
Seul au monde, la trace, c'est ma trace, et ma trace, c'est la trace. Sa race ! Tout le haut est en conditions superbes !
Passage au Plantin dans un décors de chantilly
En face des Allues
Hommage à l'ami Phil' Jean, avec une tronche "de travers", marque de fabrique qu'il maîtrisait à merveille sur la plupart des photos !
Le hameau de Hauteville qui ne porte pas bien son nom: on n'est ni haut, ni en ville !
Plus bas, c'est encore excellent, mais la fin fera des étincelles... sur les carres de mes Power track de l'année... Ski cailloux obligatoires ! Les 200 derniers mètres de déniv sont implacables pour les lattes
La suite de la journée avec l'ami Pierre Etienne, moniteur de ski qui me sort de ma flemme: on met les peaux de secours sur les gros skis avec les Marker, l'Airbag, le casque, et le ventre vide depuis la veille ! Ca ne m'enchantait pas, on peut pas faire tout par gravité bordel ? Font chier à fermer les liaisons 3V... Allez, on se motive, et ça valait le coup ! 
Lugubre l'ambiance au col de Jean non ? 
Je ne suis pas medium mais j'annonce quand même: Pierre-Etienne va se gaver !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !