Punta di u Corbu - Dos de l'Eléphant

Point de titre fantaisiste pour ce nouvel opus mais un libellé sobre et clair. Le "Dos de l'Eléphant" à la Punta di u Corbu est sans aucun doute la grande voie d'escalade rocheuse la plus célèbre de Corse, et l'une des plus connues en Europe. La difficulté intrinsèque n'est pas monstrueuse (6c max), mais les longueurs de dalle à friction pure, équipées loin des standards de sécurité actuelle (grimpeurs de SAE méfiat !) en font encore aujourd'hui un monument de la grimpe insulaire.

A l'ouverture de ce chef d'oeuvre en 1989 par une équipe comportant Pascal Tanguy pour qui j'ai de l'amitié et de l'admiration, les points étaient encore moins nombreux, et placés au tamponnoir, la sueur au front et les pieds sur de minuscules bossettes et autres quartz précaires. Respect éternel à ces Messieurs !

Aujourd'hui, deux vagues de rééquipement ont rendu la voie moins expo (je maintiens qu'un ou deux passages le demeurent encore), mais "le Dos" reste engagé et c'est ce que l'on appelle une voie de caractère. Etre octogradiste ici ne changera pas grand chose au fait que vous devez poser les pieds calmement, sans trop se précipiter, et que l'escalade est un sport mental avant tout. Si vous êtes serein dans la tête, vous vous offrirez un souvenir inoubliable sur ces boucliers de granite rose au coeur de l'un des massifs les plus sauvages qui soient !

Dix ans après mon premier parcours de cet itinéraire, je suis cette fois accompagné d'un client qui a 30 ans de grimpe derrière lui et des centaines de grandes voies en Suisse et ailleurs. Le Dos s'étant toujours refusé à lui, j'ai eu l'honneur de lui permettre de réaliser un rêve qu'il caressait depuis deux décennies ! La suite en images qui, une fois n'est pas coutume, me sont dédiées puisque Knut avait emporté un superbe appareil Reflex ! Si j'avais su, j'aurais pour une fois enfilé un falsar-de-grimpeur-fashion-qui-pète-sa-race et non une vieille rougne de kosovar Domyos...

Laissez les biceps au garage ! Au dos, il faut des chaussons propres et du mental
La bête est encore à l'ombre, idéal pour débuter la journée !
Le petit réta de L2, bien cul !
Le départ de L4, plus délicat qu'il n'y paraît
La fine traversée de L3, petit 6c bien fin
L5, ça engage gentiment, mais ça n'est pas encore trop raide. Un seul point à l'ouverture dans cette longueur, Diantre !
L6, longueur très technique et possédant un passage un poil expo qui nécessite un peu de sang froid
Au niveau du point, tout va bien !
Bien regarder la suite avant d'avancer et d'engager...
Ca devient bon raide !
L7, la dernière section délicate. Un chouia expo aussi
Ambiance de gue-din !
Des bossettes bienvenues font descendre l'adrénaline, L8
... mais ça grimpe quand même encore
Le sommet est proche, les crux sont avalés, on se détend !
Vous reprendrez bien encore quelques mètres de dalle à friction ?
Ciel, des prises, et un move à bras, on avait presque perdu l'habitude !
Knut réalise un rêve vieux de 20 ans ! Un super grimpeur très expérimenté, un plaisir de partager la cordée avec lui !
Méditation ou préparation du rappel ?
Baaaase !
Vito, un italien en terminant avec L7, en cordée avec une vieille dame valeureuse ! Superbe cliché de Knut en plein rappel
Les tchèques et la cordée austro-italienne à la manoeuvre dans les rappels

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !