Un avant goût d'été...

Après une très belle journée de ski à Ese, la chance a tourné: crash météo, routes non déneigées, humidité à la maison entraînant moult visites chez l'ami Gédimat/Weldom, giboulées... Bref terminé le ski insulaire. Ce fut court ! A la place, séance de réveil musculaire au spot hivernal habituel, à Conca, avec l'ami Carlos qui nous a fait l'amitié de venir serrer quelques croûtes avec nous !

Une séance idéale pour reprendre, plaisir pour tous, et deux belles longueurs teigneuses en 7a/7b pour Carlos et moi, bien plus jolies qu'elles n'y paraissent vues du sol. Sur la seconde, située sur un petit pilier court mais n'offrant aucun moment de répit et une escalade qui ne déroule jamais, on fera attention aux mousquetonnages, plutôt délicats.

Pour terminer, une petite Bitzkrieg à Sant'Alessiu et même derrière pour respirer une dernière fois l'aria pura d'Alisgiani et s'offrir une belle vue sur les hauteurs de Cervioni.

C'est parti: Virg (re)goûte aux délices du calcaire Concais
Carlos dans le petit 6b+ d'échauffe qui tire sur les boudins
Votre serviteur dans la même longueur, tente de la jouer fine avant de revenir à son instinct primaire: bourriner !
Virginie met tout le monde d'accord en partant en solo dans ce 8a+ retors, hé hé ! 
Purcaraccia dans le calme et l'austérité hivernale, en route vers la Malanda...
Les clampins en canyon, c'est aussi l'hiver: 4 pélerins italiens en kayak, à mourir de rire: ils ont quasiment tout redescendu à pied dans le maquis avec leurs coquilles de noix sur le dos !
Pas de groupe de Corsica Canyon pour perturber la sérénité du lieu, à la quiétude enfin retrouvée...
Couleurs douces sur les Ferriate
L'Alisgiani et le val d'Orezza, ou la Corse intime, mes racines
Au point coté 1057 mais non nommé, en contrebas, Sant'Alessiu
Le feu a rendu les couleurs presques automnales, même au printemps...
Felice, ind'è me, ringraziu à Virginie pè u ritrattu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !