Presles - "Nid d'aigle" (TD- 250m)

"Faute de broches, on mange des spits". Proverbe alpin. En l'absence de l'indécrottable Fanfan et suite à la  défec(a)tion du truculent Eric Rollandious, je me retrouve dans l'impasse pour une sortie glace. Quoi de plus plaisant dans ce cas que de changer d'air et d'aller se dorer au chaud soleil de "févrimai" sur le calcaire Preslien en compagnie d'une demoiselle ? Ah, on m'indique dans l'oreillette que depuis août dernier, il s'agit d'une dame...

Petite promenade verticale dans "Nid d'aigle" donc, une des voies accessibles de la célèbre falaise du Vercors que je m'étais réservée pour une journée comme celle-ci, à la cool avec des amis. Ou avec client. Ce fut la première option finalement, flanqué d'une Cécile "Of the run" loin de son matos ultralight de compétitrice de ski alpinisme. Une occasion en or de faire réviser à la miss quelques manips, de placer un friend ou deux emmenés dans un but exclusivement pédagogique, et de profiter d'un ciel tiède bleu azur digne d'une autre saison...

Un certain sens de la goujaterie ainsi qu'un souci de l'entraîner physiquement m'ont, je le confesse, poussé à lui faire trimbaler la corde à l'approche comme au retour... un retour, une fois n'est pas coutume, qui fut rapide comme l'éclair et sans l'ombre d'une errance sur le plateau sommital ! Il était temps, après plus de 40 grandes voies là bas !

L1, pas moche... Cécile prend son envol !

L2, court et téigneux,, toujours dans une ambiance patinée...

Cécile arrive à la vire médiane. A droite, un relais top confort...

Sur le fil du pilier !

A partir de là, c'est majeur: fini la première partie entre grottes herbeuses et couloirs terreux ! En bas dans la faille, on peut remarquer Cécile qui quitte le relais précédent.

Le menton blanchit mais l'aura et la perfection plastiques restent intactes... La modestie et l'autodérision aussi !

Une des très belles longueurs du haut. La voie, de difficulté modérée, louvoie entre murs déversants et plafonds impressionnants. Miss Schaeffer-Delacour rit du bon tour qu'elle a joué à ses collègues, leur laissant les clés du labo par une si belle journée !

Superbe ambiance dans ce magnifique dièdre !

Décomposé technique d'une traversée un poil fine suivie d'un rétablissement sur le nid d'aigle...

Cécile en termine avec le réta

Dernières difficultés, la miss a les bras qui fument...

... mais est récompensée par un "beL" autoportrait fort "conclusif" d'une sortie idéale !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

C'est surfait ? C'est sous-coté ? Ramenez votre fraise !